Draisienne vs tricycle : quel est l’idéal pour votre enfant ?

148
Partager :

Lorsqu’un enfant se trouve en âge d’apprendre à faire du vélo, ses parents se trouvent quant à eux embêtés par le choix entre la draisienne et le tricycle. Ces deux véhicules, bien que différents, se montrent utiles pour votre enfant. Pour choisir le plus convenable pour ce dernier, vous devrez vous intéresser de près aux caractéristiques spécifiques des deux véhicules.

Les caractéristiques de la draisienne

La draisienne désigne un vélo sans pédale qui permet aux enfants d’apprendre à s’équilibrer sur deux roues. Elle est composée d’un cadre, de deux roues, d’un guidon et d’un siège étroit sur lequel votre enfant va s’asseoir. La draisienne augmente la force des membres inférieurs de votre enfant puisque ce dernier doit prendre un grand appui sur ses jambes pour se déplacer.

A voir aussi : Comment obtenir rapidement une place dans une crèche ?

Elle se montre simple et facile à manœuvrer pour les enfants et représente un atout quand il s’agit de leur apprendre à marcher. Il convient de souligner que l’absence de pédale permet à l’enfant de ressentir moins de fatigue. Par ailleurs, la draisienne aide les tout-petits à assimiler des aptitudes pour équilibrer leur corps, ce qui fait d’elle une meilleure alternative pour la transition avec un vélo 2 roues.

La draisienne possède aussi des points faibles dont le principal se rapporte à la sécurité de votre enfant. En effet, la base étroite du siège oblige l’enfant à utiliser son tronc pour gagner en équilibre. Sans équipement de protection, il risque de se faire mal. De plus, la draisienne n’encourage pas la stabilité de l’enfant et la forme de son guidon lui impose une position inconfortable.  Vous êtes intéressé ? Retrouvez plus d’info sur ce site spécialisé dans la mobilité des enfants notamment à travers l’utilisation des véhicules.

A lire aussi : Comment surmonter la peur ?

Les caractéristiques du tricycle

Le tricycle, comme son nom l’indique, est un véhicule à 3 roues.  Généralement équipé d’un guidon, d’un pédalier et d’un siège adapté au corps, il intervient dans l’apprentissage des bases du vélo chez l’enfant. Le tricycle se distingue avant tout par la stabilité et la position d’assise qu’il offre à votre enfant. Ce dernier adopte une position verticale favorable aux besoins de son corps et peut profiter de l’excellente base d’appui offerte par les 3 roues.

Le tricycle se révèle le choix idéal pour apprendre le pédalage à votre enfant, mais aussi pour la sécurité de celui-ci lorsqu’il roule sur les surfaces planes. En outre, il se veut plus rassurant pour les tout-petits et leur permet de se mettre à la conduite du vélo avec une grande confiance en soi.

S’il faut reprocher quelque chose au tricycle, ce sera avant tout son incompatibilité avec les surfaces inégales. Il ne peut pas rouler sur tous les types de routes. Le tricycle ne permet pas non plus à votre enfant de travailler son équilibre pour rouler un 2 roues. Sachez aussi qu’il se montre encombrant et difficile à ranger.

Draisienne ou tricycle : que choisir ?

La draisienne permet d’apprendre à votre enfant les bases du vélo deux roues tout en éliminant les contraintes liées au partage d’attention entre le pédalage et l’équilibre. Quant au tricycle, il enseigne à votre enfant à contrôler l’ensemble de ses membres à la fois. En principe, la draisienne se place comme solution favorite si vous souhaitez apprendre à votre enfant à faire du vélo. Mais cela n’annule pas pour autant l’importance du tricycle qui joue un rôle capital dans le développement de l’enfant.

Partager :